Le site de la canne jaune.

La foire aux questions.

Questions.

  1. À qui sert la canne jaune ?
  2. Comment puis-je savoir si je dois la prendre ?
  3. Pourquoi les malvoyants n'utilisent-ils pas une canne blanche comme les aveugles ?
  4. D'où vient la canne jaune ? Par qui a-t-elle été inventée ?
  5. Dans quels pays la canne jaune est-elle reconnue ?
  6. Quelles conditions doit-on satisfaire pour utiliser une canne jaune ? Quand doit-on passer à la canne blanche ?
  7. Si j'utilise une canne jaune, les gens que je croise sauront-ils que je suis malvoyant ?
  8. Pourquoi ne pas utiliser un badge ou un autre signe visible plutôt qu'une canne pour signaler ma malvoyance ?
  9. En introduisant une nouvelle couleur de canne, ne va-t-on pas créer une confusion pour le public ?
  10. En adoptant un symbole différent pour les aveugles et les malvoyants, ne va-t-on pas introduire des rivalités alors que la communauté des déficients visuels a besoin d'unité ?
  11. Peut-on utiliser une canne jaune en France alors qu'elle n'est pas reconnue par la loi ?
  12. Combien de personnes utilisent actuellement une canne jaune ?

Réponses.

  1. À qui sert la canne jaune ?

    La canne jaune est l'outil d'aide à la navigation et le symbole des personnes atteintes d'une grave déficience visuelle autre que la cécité. C'est la canne des amblyopes, des "basses visions", des "malvoyants" quelles que soient les raisons de la déficience (rétinopathie pigmentaire, glaucome, DMLA etc.).

    [haut de page]


  2. Comment puis-je savoir si je dois la prendre ?

    Pour savoir si vous devez utiliser une canne jaune, consultez vos tibias ! S'ils portent fréquemment la trace de coups, la canne jaune vous les évitera.

    Plus sérieusement, la seule législation existant dans le monde est celle de la Belgique qui précise que : "La canne jaune destinée aux malvoyants ne peut être utilisée que par :

    a) les personnes qui disposent d'une acuité visuelle centrale binoculaire de moins de 0,8 après correction.

    b) les personnes présentant une affection binoculaire prononcée de la vision globale, avec réduction de la sensibilité absolue d'un centième ou moins de celle d'une personne de même age ayant une vision normale.

    c) les personnes présentant un déficit de la vision périphérique chez lesquelles le rayon temporal du champ visuel restant aux deux yeux s'élève à moins de 40 degrés."

    Voir le texte intégral.

    [haut de page]


  3. Pourquoi les malvoyants n'utilisent-ils pas une canne blanche comme les aveugles ?

    La majorité des porteurs de canne jaune sont atteints par des déficiences visuelles qui, en l'état actuel de l'ophtalmologie, sont cécitantes à plus ou moins long terme. L'enjeu pour ces personnes est de vivre le mieux possible avec une vue qui se dégrade. Une vision basse, faible, photophobique et, dans tous les cas, particulière, permet parfois d'avoir des activités visuelles comme la lecture, le dessin, la photographie ou la peinture ! Des activités très difficiles voire impossibles aux aveugles.

    Le port d'une canne blanche génère alors pour les malvoyants une suspicion du public.

    En outre, nous considérons que les malvoyants ont souvent besoin d'une canne, mais que compte tenu de leur crainte de devenir aveugle, leur faire porter la canne des aveugles constitue une épreuve psychologique que peu d'entre eux veulent ajouter à la liste de leurs gênes.

    [haut de page]


  4. D'où vient la canne jaune ? Par qui a-t-elle été inventée ?

    La canne jaune est une invention de Susanna Vand Den Kieboom, une malvoyante belge dont vous pouvez lire ici le témoignage. L'action de Susanna a permis aux malvoyants belges de bénéficier de la loi royale du 4 juillet 1991 "Pour la protection des malvoyant et le port de la canne jaune".

    Depuis 1998, à la suite d'une contribution dans le groupe de discussion Rplist, un groupe de rétinopathes, dont les animateurs de ce site, a introduit la canne jaune en France.

    [haut de page]


  5. Dans quels pays la canne jaune est-elle reconnue ?

    Le port de la canne jaune n'est légalisé qu'en Belgique. La canne est également utilisée en France et au Québec par des malvoyants qui militent pour la prise en compte de la canne jaune par leurs gouvernements

    Il existe également une loi en Argentine pour le port de la canne verte qui répond aux mêmes besoins que la canne jaune.

    Notre espoir est qu'une uniformisation internationale de la canne pour les malvoyants intervienne dans les prochaines années.

    [haut de page]


  6. Quelles conditions doit-on satisfaire pour utiliser une canne jaune ? Quand doit-on passer à la canne blanche ?

    Il n'y a pas de règle stricte, en-dehors des conditions éventuellement fixées par les lois de chaque pays). En gros, on peut dire que la canne jaune sert à indiquer que vous utilisez votre vue dans vos déplacements, mais qu'elle n'est pas aussi efficace qu'une vue normale. La canne blanche signifie soit que vous n'avez aucune vision, soit que votre vision résiduelle ne vous fournit pas d'informations utiles pour vous repérer et identifier ce qui vous entoure. Le choix entre les deux couleurs dépend donc du message que vous souhaitez faire passer.

    [haut de page]


  7. Si j'utilise une canne jaune, les gens que je croise sauront-ils que je suis malvoyant ?

    Oui, le public n'est pas aussi idiot que certains semblent le penser.

    Si vous pénétrez avec une canne jaune dans un transport en commun et qu'une fois assis vous lisez votre courrier ou un livre, le public se dit : "Sa canne n'est pas blanche, il doit être malvoyant".

    Évidemment notre ambition est qu'une information massive et internationale soit prise en charge par les pouvoirs publics pour faire connaître la canne jaune et revaloriser la canne blanche.

    [haut de page]


  8. Pourquoi ne pas utiliser un badge ou un autre signe visible plutôt qu'une canne pour signaler ma malvoyance ?

    La canne jaune, comme d'ailleurs la canne blanche, est à la fois un outil d'aide à la locomotion (notamment pour se protéger les tibias !) et un signal pour les autres. Selon votre vue et les circonstances, vous pouvez utiliser une seule de ces deux fonctions. Si vous n'avez pas besoin d'une protection physique mais seulement d'indiquer votre malvoyance aux autres, vous pouvez utiliser soit une canne jaune "courte" (qui ne touche pas le sol), soit tout autre symbole bien visible et facilement identifiable. Dans les autres cas, la canne jaune longue est préférable.

    [haut de page]


  9. En introduisant une nouvelle couleur de canne, ne va-t-on pas créer une confusion pour le public ?

    La canne jaune n'introduit aucune confusion, bien au contraire. Elle résout la confusion actuelle due à ce que les malvoyants ne sont pas distingués des aveugles, avec le risque d'augmenter la suspicion et la méfiance vis à vis de ces "faux aveugles".

    La canne jaune vient expliquer qu'il y a différentes formes de déficiences visuelles. De ce fait elle contribue à revaloriser la canne blanche.

    [haut de page]


  10. En adoptant un symbole différent pour les aveugles et les malvoyants, ne va-t-on pas introduire des rivalités alors que la communauté des déficients visuels a besoin d'unité ?

    D'une façon générale, la communauté des personnes handicapées a besoin d'unité, mais cette unité ne doit pas être synonyme d'uniformisation. Les besoins des uns ne sont pas forcément ceux des autres, ce qui n'empêche absolument pas de s'unir pour améliorer le sort de tous.

    Il ne peut pas y avoir de rivalité entre les malvoyants et les aveugles. Il ne devrait pas y en avoir puisque la cécité peut ensuite concerner les premiers et que la malvoyance a souvent été vécue par les seconds.

    Historiquement c'est, à juste titre, la défense des aveugles qui a mobilisé en premier les énergies, mais les progrès des sociétés riches permettent aujourd'hui de s'occuper du cas des malvoyants. C'est même indispensable compte tenu du vieillissement des populations occidentales.

    Nos amis aveugles doivent non seulement accepter notre combat mais l'épauler, être à nos côtés comme nous-mêmes les soutenons pour défendre nos avenirs.

    [haut de page]


  11. Peut-on utiliser une canne jaune en France alors qu'elle n'est pas reconnue par la loi ?

    En France, comme dans tous les états de droit, tout ce qui n'est pas interdit par une loi ou un règlement est autorisé. Il existe une loi qui restreint l'usage de la canne blanche mais aucune concernant la canne jaune. N'importe qui a donc le droit de se déplacer avec dans la main une canne jaune ou de n'importe quelle autre couleur.

    Une personne qui n'est pas en sécurité dans ses déplacements sur la voie publique en raison d'une vision déficiente a tout intérêt à se munir d'une canne longue pour détecter les obstacles et se signaler aux autres. La prendre jaune est une bonne idée mais non une obligation.

    [haut de page]


  12. Combien de personnes utilisent actuellement une canne jaune ?

    Il n'y a aucun chiffre officiel disponible. La seule indication en notre possession actuellement est que l'APAM (qui vend des cannes jaunes depuis leur introduction en Belgique) en a vendu 60 en Belgique et 40 en France pour l'année 2002. On peut estimer qu'au début 2003 environ une centaine de personnes utilisaient une canne jaune en France.

    [haut de page]


Des remarques ? Des commentaires ? D'autres questions que vous souhaiteriez voir figurer ici ? Écrivez-nous !


[retour à la page d'accueil.]
[témoignages] [FAQ] [documents] [lois] [où acheter] [qui] [contact]

Dernière modification de cette page le 20/02/2007 par Nicolas Graner et Michel Puech pour CANNEJAUNE.ORG.