Le site de la canne jaune.

Législation allemande concernant la canne blanche.

Selon la loi allemande, toute personne qui prend part à la circulation doit veiller à la sécurité d'autrui. Une personne handicapée physique ou mentale doit veiller à ne pas présenter de danger pour les autres en utilisant un équipement technique adapté, une prothèse, en se faisant accompagner, ou en portant un signe visible.

Pour les handicapés physiques, ce signe peut consister en un brassard à chaque bras, de couleur jaune avec trois points noirs. Pour un piéton aveugle, ce peut être une canne blanche, un chien-guide portant un harnais blanc, ou les brassards précédents. Les autres personnes n'ont pas le droit de porter ces signes, mais les sanctions en cas d'usage abusif ne sont pas précisées.

Il n'y a dans ce texte aucune définition de qui est considéré comme aveugle, et aucune référence aux malvoyants. Le seul critère retenu est celui du danger que chacun représente pour les autres, qui semble devoir être apprécié au cas par cas.

D'après certaines informations, le brassard jaune à pois aurait été introduit par le régime Nazi et portait alors un, deux ou trois points noirs selon le degré de déficience visuelle. Il a été d'usage courant au milieu du XXe siècle, puis est progressivement tombé en désuétude au profit de la canne blanche.

Ci-dessous le texte complet des paragraphes pertinents.


§2 Eingeschränkte Zulassung

  1. Wer sich infolge körperlicher oder geistiger Mängel nicht sicher im Verkehr bewegen kann, darf am Verkehr nur teilnehmen, wenn Vorsorge getroffen ist, daß er andere nicht gefährdet. Die Pflicht zur Vorsorge, namentlich durch das Anbringen geeigneter Einrichtungen an Fahrzeugen, durch den Ersatz fehlender Gliedmaßen mittels künstlicher Glieder, durch Begleitung oder durch das Tragen von Abzeichen oder Kennzeichen, obliegt dem Verkehrsteilnehmer selbst oder einem für ihn Verantwortlichen.
  2. Körperlich Behinderte können ihre Behinderung durch gelbe Armbinden an beiden Armen oder andere geeignete, deutlich sichtbare, gelbe Abzeichen mit drei schwarzen Punkten kenntlich machen. Die Abzeichen dürfen nicht an Fahrzeugen angebracht werden. Blinde Fußgänger können ihre Behinderung durch einen weißen Blindenstock, die Begleitung durch einen Blindenhund im weißen Führgeschirr und gelbe Abzeichen nach Satz 1 kenntlich machen.
  3. Andere Verkehrsteilnehmer dürfen die in Absatz 2 genannten Kennzeichen im Straßenverkehr nicht verwenden.

[retour à la page d'accueil.]
[témoignages] [FAQ] [documents] [lois] [où acheter] [qui] [contact]

Dernière modification de cette page le 20/02/2007 par Nicolas Graner et Michel Puech pour CANNEJAUNE.ORG.